Juillet, 2022

French Bloom: the most distinguished non-alcoholic sparkling wine on the market

L'Officiel, France - Credit, Pauline Borgogno

En moins d'un an, French Bloom s'est imposé comme une boisson tendance et haut de gamme à servir lors des fêtes. Plus qu'un simple vin pétillant, la marque est l'histoire d'une rencontre et d'un style de vie. L'OFFICIEL s'est entretenu avec les fondatrices, Constance Jablonski, mannequin de renom, et Maggie Frerejean-Taittinger, foodie du bien-être.

Comment est née la marque française Bloom ?

Constance Jablonski: Maggie et moi nous sommes rencontrées il y a plus de 10 ans à New York, et nous sommes immédiatement devenues amies. Nous sortions beaucoup, testant tous les restaurants branchés du moment. Puis Maggie a déménagé à Paris.

Maggie Frerejean-Taittinger: Exactement, et nous nous sommes revus il y a environ 3 ans, cette fois à Paris. À cette époque, j'étais enceinte de jumeaux. Ce détail est important car c'est le moment exact où j'ai réalisé qu'il n'y avait pas de choix précis en termes d'alternatives aux boissons alcoolisées dans les restaurants, les fêtes ou les soirées privées. Pour la première fois, je me suis sentie exclue d'une forme de célébration. J'ai partagé cette expérience avec Constance qui, par coïncidence et pour des raisons de travail, traversait les mêmes problèmes.

Constance Jablonski: De mon point de vue, tout ce qui tourne autour de l'alcool et de la fête ne peut être totalement compatible avec mon rythme de vie. Assister aux dîners et aux fêtes de la fashion week, puis se lever tôt pour aller aux défilés le lendemain.... Il nous a semblé évident de réinventer les codes de la fête avec Maggie. French Bloom en est le résultat : une boisson fédératrice qui n'exclut personne.

D'où vous est venue l'idée de ce nom ?

Constance Jablonski: Bloom signifie s'épanouir. L'idée était de transmettre l'idée de devenir la meilleure version de soi-même. French Bloom, c'est "ce petit plus" pour égayer votre vie.

Maggie Frerejean-Taittinger: Sans oublier que nous sommes tous la meilleure version de nous-mêmes lorsque nous sommes entourés de nos proches. Nous partageons avec eux, sans tricher ni juger - avec ou sans alcool. "Si nous l'appelons "français", c'est tout simplement parce que les vins effervescents sont produits en France - le pays noble et nourricier du vin - et que nous voulions lancer l'aventure dans ce pays.

En quoi le French Bloom est-il différent des autres boissons classiques sans alcool déjà disponibles ?

Maggie Frerejean-Taittinger: La marque est le résultat de 2 ans de recherche et développement, elle a subi plus de 70 tests et se caractérise par ses saveurs aussi subtiles que celles d'un bon vin. Là où la plupart des boissons non alcoolisées peuvent décevoir, nous avons voulu travailler autour d'une véritable expérience gustative - avec la complexité et l'élégance du vin.

Constance Jablonski: Notre défi et notre motivation tout au long du processus étaient d'allier plaisir et bien-être, sans faire de concessions sur le goût.

Moins d'un an après son lancement, la boisson a réussi à conquérir le cœur des Français - mais aussi des acheteurs au-delà de leurs frontières. Comment expliquez-vous ce succès ?

Constance Jablonski: Tout d'abord, nous ne nous attendions pas à un accueil aussi chaleureux ! Nous avions peur que la population locale ait du mal à accepter ce produit, mais c'est le contraire qui s'est produit ! Les gens semblent vouloir réduire leur consommation d'alcool et cherchent une alternative. L'un des facteurs expliquant ce phénomène pourrait être l'enfermement, qui a été un catalyseur dans le sens où les gens ont pris conscience de la nécessité de prendre soin d'eux-mêmes. On a tous beaucoup bu lors du premier enfermement aussi, et c'est un peu contradictoire. Aujourd'hui, tout le monde semble vouloir prendre soin de soi.Prendre soin de sa santé, c'est aussi vivre le plus longtemps possible - réduire sa consommation d'alcool en fait partie.

Quel a été votre plus grand défi ?

Constance Jablonski: Se lancer sur le marché français ! Notre objectif n'était ni de casser les codes d'un territoire déjà établi, ni de donner des leçons avec des injonctions de bien-être. En aucun cas, nous ne voulons diaboliser l'alcool. Maggie et moi consommons toutes deux de l'alcool de temps en temps. French Bloom est juste une alternative, un petit plus pour le quotidien.

Maggie Frerejean-Taittinger: Un autre défi a été de penser à l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement - pour être aussi cohérent que possible avec les attentes d'aujourd'hui, et avec la production consciente de verre ou de liège dans nos emballages.

Recommanderiez-vous cette boisson à un adolescent en quête d'une éducation douce aux subtilités du vin ? Ou bien vous adressez-vous uniquement à des connaisseurs plus mûrs et sophistiqués ?

Constance Jablonski: Le French Bloom s'adresse à toutes les générations, pour autant que l'on sache en apprécier la finesse ! (Rires)

Maggie Frerejean-Taittinger: Oui, la boisson est censée rassembler les gens, mais elle s'adresse à un public averti - qui peut être des jeunes et des adolescents.

Sachez simplement que nous ne sommes pas Champomy ! (Rires) Mais nous avons constaté que la génération Z boit beaucoup moins que la nôtre, et qu'elle apprécie toujours les moments de joie et de célébration sans alcool. C'est là que la marque entre en jeu. Elle s'inscrit dans un mouvement, un véritable changement de vie que l'on observe indéniablement.

Constance Jablonski: French Bloom est destiné à un nouveau style de vie. Il est adapté aux personnes qui voyagent beaucoup, à celles qui ont de multiples facettes - parents, entrepreneurs, qui aiment sortir le soir avec des collègues ou des amis.

Quel mot définirait French Bloom ?

Maggie Frerejean-Taittinger: L'équilibre ! Notre vin mousseux est distingué mais sans prétention. Il vous permet de faire la fête sans faire de sacrifices, en conciliant vie sociale et bien-être.

Constance Jablonski: Il est équilibré dans les valeurs qu'il véhicule ainsi que dans les arômes qu'il développe. Complexe et délicat. Sans sucre ajouté, sans sulfite, biologique et avec 5 fois moins de calories qu'un cocktail ou mocktail classique !

Maggie Frerejean-Taittinger: Oui, l'équilibre lui convient bien... Et si je peux ajouter une recommandation : ne buvez jamais le French Bloom seul. C'est une boisson de partage, j'insiste là-dessus. Buvez-le frais - entre 2 et 4°C -, dans une flûte bien sûr, entouré des gens que vous aimez.

Actualités :

Pour célébrer les beaux jours et son arrivée à l'Hôtel de Crillon - connu comme l'un des plus prestigieux Palaces de Paris -, French Bloom présente son pop-up immersif et sensoriel " Le Jardin secret de French Bloom ". Pendant deux semaines, du 28 juin au 8 juillet 2022, c'est dans une scénographie intensément florale et végétale - à l'abri des regards et de la foule - que les Parisiens et les hôtes de passage seront invités à se rafraîchir avec un verre de ce vin pétillant.

ALIMENTATION VINS SANS ALCOOL FEMMES INTERVIEW MAGGIE FREREJEAN-TAITTINGER CONSTANCE JABLONSKI

Article, lien.

×